Obscure lumière
2016
Musique de chambre
effectif :
quatuor à cordes
durée :
5 mn

commande du Quatuor Béla et du Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence

création le 9 juillet 2017 au Site-Mémorial du Camp des Mille, dans le cadre du Festival d’Aix-en-Provence, par le Quatuor Béla

partition : fichier pdf  gratuit sur demande au compositeur

présentation :

 sur « l’Hymne des Milles », composé en 1939 par Adolf Siebert alors interné au Camp des Milles
 

    Ecrire une courte pièce pour quatuor à cordes en résonance avec l’Hymne des Milles, voilà quelle a été au tout départ la proposition que le Quatuor Béla m’a adressée. Accueillir le projet sans hésiter me laissait pourtant devant une inconnue : savoir intégrer à ma composition une musique que je ne connaissais pas encore et qui m’arrivait ainsi de l’extérieur. Pour avoir un sens, l’adéquation devait être large, et profonde. Odile Boyer, directrice adjointe de la Fondation du Camp des Mille-Mémoire et Education l’a permis en me faisant connaître et comprendre le lieu même du camp, et en proposant à ma lecture – entre autre – « Le Diable en France », très touchant récit autobiographique de l’écrivain allemand Lion Feuchtwanger, interné dans le camp avant de pouvoir s’en échapper en 1940. Tout cela a pu faire naître en moi une proximité avec ceux qui alors ont vécu au camp, artistes et intellectuels pour beaucoup, et ma composition est portée par une sympathie instinctive envers eux, et particulièrement le musicien Adolf Siebert qui avait écrit l’Hymne dans ces conditions si difficiles. « Obscure lumière » est traversé par son chant. De façon souterraine au moins, car il n’y a pas de sens à composer en espérant faire reconnaître un chant que de toutes façons la majorité du public ne connait pas. Pourtant, la composition laissera l’Hymne clairement émerger de la trame musicale, ainsi que pour les internés la lumière savait jaillir de l’obscurité.